Sidération suite à l'annonce du nombre d'embauches sur le site de Sochaux.

Lorsqu'une entreprise connaît les succès que vous connaissez actuellement avec, pour ne citer que ce modèle, le succès de la 3008 élue voiture de l'année en 2017, le groupe doit s'engager dans une véritable politique sociale. Celle-ci est d'autant plus facilitée lorsque le chiffre d'affaires du groupe s'élève à près de 15 Milliards d'euros pour le troisième trimestre 2017 soit une croissance de 31,4 %.

PSA

Monsieur le Président Directeur Général,

Je me permets de vous adresser ce courrier suite à l’annonce, selon les sources syndicales, de 72 embauches sur le site PSA de Sochaux dans les équipes de production. 72 embauches pour 305 départs prévus. 72 embauches, c’est une dose homéopathique. Et je ne peux que vous exprimer ma sidération.

Vous connaissez notre attachement à l’entreprise. Nous avons su répondre présents lorsque l’entreprise connaissait des difficultés, pour mémoire l’entrée de l’Etat au capital du groupe en 2014. L’ensemble des salariés a également participé activement au redressement du groupe et à son succès actuel.

Lorsqu’une entreprise connaît les succès que vous connaissez actuellement avec, pour ne citer que ce modèle, le succès de la 3008 élue voiture de l’année en 2017, le groupe doit s’engager dans une véritable politique sociale. Celle-ci est d’autant plus facilitée lorsque le chiffre d’affaires du groupe s’élève à près de 15 Milliards d’euros pour le troisième trimestre 2017 soit une croissance de 31,4 %.

Une politique sociale qui permettrait non seulement de fidéliser et de créer un attachement fort des salariés à leur entreprise mais aussi de les former afin qu’ils puissent répondre aux enjeux du futur industriel de l’entreprise. Cela est impossible lorsque le recours à l’intérim est aussi important que sur le site de Sochaux. Je rappelle le chiffre des 2413 intérimaires, ce qui apparaît démesuré face au nombre de CDI. C’est une profonde injustice et risque à terme d’être nuisible à l’entreprise.

Aussi, je vous demanderais de bien vouloir organiser une réunion dans les meilleurs délais avec l’ensemble des parlementaires afin de pouvoir échanger sur la politique sociale du groupe. Nous, les parlementaires, toutes tendances confondues, avons déjà eu des réunions pour évoquer l’avenir industriel du site, son organisation, il est temps à présent de répondre aux enjeux de pérennisation de l’emploi et de la formation.

Il me semble indispensable de prendre en compte les difficultés de recrutement que l’entreprise a connu il y a quelques mois. La déception de se voir systématiquement refuser un CDI après des contrats intérimaires, la non-fidélisation à l’entreprise, la faiblesse de l’ intégration et de la formation des intérimaires par l’entreprise sont autant d’entraves qui risquent à court et moyen terme de poser problème.

Dans l’attente de cette réunion indispensable pour répondre aux enjeux,

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Président Directeur Général, mes salutations distinguées.

0 Je l’aime bien
0 I don't like it